ACTU A LA CON


#11762

La plage, avant, c’était un des rares endroits où on échappait encore au commerce
image


#11763

Oui mais a répondre aux demandes on va se retrouver avec des jetskis pour passer la barre, des bars mobile directement dans le sables, etc…
Moi je pense que ca répond surtout aux besoins de celui qui monte sa boutique…


#11764

Ca répond a la bête valeur du travail, du culte de la croissance et l impossibilité de imaginer des zones non marchandes


#11765

Le fameux besoin créé


#11766

Non mais tout est prétexte à débats métaphysiques? On parle des plages centrales d’une station balnéaire ultra bétonnée, et de l’autorisation de mettre un cabanon en bois de 6m² à côté du poste de sauvetage et des douches pour vendre de la bouffe (bio de bobo en plus)… C’est pas le grand capital non plus…


#11767

Lol on est d’accord


#11768

Euh… on est en Gironde, Lacanau super bétonné… Quand on voit ce qui est fait ailleurs que la cote Landaise non c’est pas si bétonné que ca ! Et la plage de l’écureuil ce n’est pas la centrale… Dans les Landes/Girondes en dehors d’un kilomètre “bétonné” voir deux au grand max sur la centrale on est vite sur des plages “sauvages”


#11769

Une vraie verrue ce cabanon par rapport à son environnement !


#11770

Et donc, pour “répondre à une demande”, une mairie décide d’installer des concurrents, les pieds dans l’eau, à ses propres commerces, qui paient patente et taxes diverses…


#11771

On dit merci qui?
Pas J&M, non, merci la loi littoral!!!


#11772

Je suis totor. Bientôt on fera payer l’accès à la plage. Depuis l’année dernière le parking de canalo est payant d’ailleurs. J’étais scandalisé. La plage c’est bien parce que c’est du sable et de l’océan POINT FINAL. Si ce que les gens cherchent c’est des cocktails, des churros, des transats, des massages, des concerts, du volley-ball, des glaces à l’eau, des lasers et des playstation portables, on les encule.


#11773

Qu on les fusille grosse tapette!! Va au bout !!


#11774

J’ai rien compris ?.. évidemment qu’un cabanon de plage paye une redevance d’occupation du domaine public.
Pour moi c’est une question différente de celle de l’octroi plus ou moins occulte de concession à une école de surf. Ce qui pose des questions de transparence, de nombre d’autorisation octroyée etc.
S’agissant des cabanons, quand on parle de plages comme Lacanau Océan, Anglet, Biarritz, etc. Il est quand même difficile de s’écrier contre la possibilité offerte aux usagers de pouvoir boire/manger en bord de plage. Nous, on va surfer et on met les gos. Les touristes passent au moins une demie-journée à la plage… Et si l’on a une envie de nature, il paraît plus approprié de s’éloigner des accès urbanisés que de reprocher à la mairie l’existence d’ activités commerciales sur ces zones, non?


#11775

le touriste, si il passe autant de temps à la plage, il peux aussi remonter les escaliers pour aller se substanter…

Et désolé mais Lacanau n’a rien à voir avec Anglet ou Biarritz, on est pas au même niveau d’urbanisation…


#11776

Il me semble que tu te fourvoies dans les grandes largeurs parce que tu as zappé le facteur d’attractivité de la gente féminine célibataireet /ou mariée d’ailleurs, que peut avoir un bar de plage un peu cool.
j’espère que tu vas vite revenir parmi nous.
bien a toi.


#11777

des nouvelles de @Bikou en russie, ça a pas l’air d’aller tres fort.


#11778

“ok tu transferes le stock sur le compte 512 234, je serais de retour au bureau mercredi”


#11779

Est-ce que c’est la vocation d’une mairie de mettre en place de la concurrence aux commerces qui sont déjà présents sur son territoire pour en tirer une redevance?
Non.


#11780

Non, mais c’est d’offrir aux utilisateurs de son domaine les infrastructures adéquates à son utilisation. La mairie n’est pas qu’un conservatoire. Elle doit penser au développement de sa commune et des activités qui y prennent place. En réalité, d’un point de vue juridique, c’est même compliqué de refuser l’ouverture d’un commerce en raison du principe constitutionnel de la liberté du commerce et de l’industrie (qui date quand même de la révolution française).
S’agissant de la situation du cabanon des écureuils, il est quand même peu probable que ça vienne concurrencer les autres points de restauration de la plage centrale, au regard de la distance qui les séparent…


#11781

Le budget d’un vacancier n’étant pas extensible, ce qu’il dépense “sur la plage” ne sera pas dépensé ailleurs, faut pas rêver…
Pour pouvoir dire qu’elles n’augmentent pas les impôts locaux et l’utiliser comme argument électoral, de nombreuses mairies de stations balnéaires mettent en concession des bouts de plage, c’est un calcul électoral, faut pas rêver…