Imsouane,du tronc et des sunsets


#21

Ce sont pas des studios, mais des appartements. Et si tu regardes ton logement à Biarritz en saison, son prix va au moins tripler (114 euros début juin).


#22

Et il a pas vue sur mer…
Bref Morice est pénible mais on le pardonne, il sort d’un congé sabbatique et le retour doit être rude.


#23

heureusement que j ai précisé pas le même standing…
et l appartement à immsouane on le trouve aussi a 150€… pour immsouane, je ne sais pas si c est cher d où ma question. Par contre pour le maroc en général c est clairement cher !


#24

Ouais mais à 2 dirhams le makroud, on s’y retrouve :smile:


#25

Et Olo Surf Nature tu as eu l’occasion de passer devant ?


#26

Les “cubes”? :star_struck:


#27

moonhatta ce n’est pas une critique mais une vrai interrogation !

Y a pas de mal à se faire plaisir.


#28

Donc tu confirme que les prix par la rareté des logement de ce type à Immsouane c’était juste mon interrogation…


#29

Sinon merci pour la vidéo très sympa, elle a même plu à ma femme non surfeuse. Petit nostalgie à l’apéro, je vais pouvoir revendre une petite tourista à mes filles ! :stuck_out_tongue_closed_eyes:


#30

ça, c’est mon Mojo, tu peux pas test.

Sinon, je comprends bien le fond de ton interrogation. En gros, Imsouane, je crois que j’ai testé tout type de logement :

  • 0 euros à la belle étoile sous une barque avant la construction du port actuel
  • 2 euros pour dormir à 3 dans l’épicerie qui est la plus proche de la mosquée au port (avant c’était le seul point de vente de toute la zone), c’était trop la tempête dehors
  • 3 euros pour 5 personnes dans les cubes dont parle Totor
  • 8 euros pour une chambre dans une maison de l’oued pieds dans l’eau (et quand je dis pieds dans l’eau, c’est que tu te prends des gouttes sur le pif à marée haute) : https://www.flickr.com/photos/moonhatta/albums/72157628263388851
  • 10 euros ou presque chez Hassan (le frère au proprio de Tasra)
  • 20 euros chez Naima
  • 30 à 50 euros pour un appart où tu crèches à 6/7 sans problèmes mais pas de belle vue, en gros tu y squattes pour dormir et te laver
  • 80 à 100 euros chez Olo surf pour 4 personnes+
  • 100 euros chez Wind House pour 4 à 6 personnes ultra luxe : une douche chaude avec un bon débit, une literie plus que confortable, une vue imprenable sur la baie, une piscine (je ne vois pas trop l’intérêt mais bon elle est là), une cuisine équipée qui permet effectivement d’économiser en frais de restaus (pas ultra chers sur Imsouane mais bon, quand tu te fais les 3 repas, ça fait un budget tout de même).

Alors oui, pour Imsouane, c’est cher (et pour le Maroc en global aussi) mais sachant que pour une famille de 4, j’en ai à côté pour 70 euros pour carbu/péage et 200 à tout péter pour la bouffe, ça fait des semaines à pas trop cher.

Aprés, encore une fois, Imsouane est une destination relativement économique si tu y viens en groupe/famille et à mon sens beaucoup plus roots et dépaysante que Taghazout.

Et si tu veux convaincre ta femme de tenter l’aventure à Imsouane, repasse lui la vidéo :wink:


#31

Une fois lui à suffit, la vidéo lui a bien plu. Je me tâte justement pour fin février entre sud Portugal et Maroc. Le plus dur pour la Maroc ca va etre ma petit dernière qui à fait une tourista le dernier jour du séjour… Même en France elle nous demande comment pas attraper de gastro, elle fait presque une phobie de vomir ! :smile:

On avait juste fait un arrêt en faisant la route Essaouira/Taghazout, je ne pouvais pas passer prêt d’Imsouane sans faire une session ! C’est vrai que le coté root nous avait séduit.

Pour le dépaysement vue que c’était notre premier séjour au Maroc tout a été dépaysant pour nous !

Après c’est pas pour faire mon radin, je suis juste étonné comparé à ce qu’on a loué par ailleurs dans des standings similaire.


#32

bon apres si tu veut vraiment du roots, dépaysant,authentiqjue avec des randos magnifiques tu amènes tes filles vers bab taza .
l hebergement est nettement moins cher


#33

Oui, le dépaysement est assuré,
Le surf peu probable,
Et le retour incertain.