Le vin c'est bien


#2141

TVA 20% sur son temps d’expérience en plus je suis sûr, le gars ferait mieux de vendre du café…


#2142

Putain mais quel monde va t’on laisser a Michel Drucker


#2143

:laughing:


#2144

:laughing:


#2145

:laughing:


#2146

:laughing:


#2147

Pour toi, le monde se divise en deux catégories: les prolos et les CSP+? :laughing:


#2148

Tiens pour une fois, j’ai bu un bon Irouléguy…
Mais blanc… :laughing:


C’est pas moi qui ai payé donc je sais pas si c’est aussi cher que le rouge (à mon sens toujours trop cher), mais vraiment bien.


#2149

Mon père a sorti un Corbières blanc aussi hier soir. Très sympa (beaucoup plus que les rouges à mon avis). Une belle minéralité avec une bouche peu grasse qui ajoute de sa fraîcheur.


#2150

Pez va encore crier encore un truc de bobos déconnectés

https://reporterre.net/La-biere-au-pain-l-etonnante-invention-d-un-brasseur-recycleur


#2151

trop cool ouai!


#2152

Tiens moi j’ai fait un pudding avec mon vieux pain, cet aprem.


#2153

Bon c’est fait.
Intéressant, mais on se rend quand même bien compte que c’est une autre culture, rien à voir avec le pinard.
Déjà, l’accord “mets-boisson” n’existe pas au Japon, une fois la quille de saké ouverte, on la boit, du début à la fin du repas…
Ensuite, le saké ne se garde pas, on boit celui de l’année, il n’y a pas de “millésime”.
De plus, on ne peut guère parler de “terroir”, même si, à ma question, la sommelière japonaise a répondu qu’effectivement, la qualité de l’eau joue sur la qualité du produit et que différentes variétés de riz peuvent être utilisées…
Enfin, on a beau essayer de “déguster” comme on le fait pour le vin, on n’en retire que de la frustration: aucune couleur, nez extrêmement fugace, aération inutile…

Premier saké, très sec et peu aromatique, dégusté avec du saumon fumé: classique, un peu comme avec une vodka sur du poisson fumé ou des oeufs de poisson.

Second saké nettement plus doux et fleuri, avec du foie gras. On comprend la volonté d’association, mais c’est pas la révélation…

Le meilleur moment pour moi, ça a été sur le troisième saké, accompagné d’époisses. Mais sur les conseils de la sommelière, j’ai “mâché” le fromage (sans pain) en même temps que le saké.


Pas inintéressant, mais à mon avis ça demande une grande expérience… ou alors déguster des sakés vraiment exceptionnels?

Les vins qu’on a dégusté aussi avec étaient décevants.

Le Riesling allemand du départ à la limite était pas trop mal.


#2154

soirée de merde quoi ahah


#2155

Saké sait pas trois pattes à un canard quoi :blush:


#2156

saké l’a de bons jeux dmots quand y veut :laughing:


#2157

Ben non. :laughing:


#2158

je sors de 2 bars à vins (mais juste 1 verre à chaque fois)

ben je bois un verre de saint pourçin…mais putain que c’est bon…la bouteille coute moins cher que le moindre verre en bar et pourtant je le trouve excellent de chez excellent

j’ai bu un bon douro portugais ceci dit


#2159

et donc tu te petes quoi ce soir, le poignet ? le coude ? l’épaule ?
rubrique fait div de sud ou est demain : “trop énervé par les nouvelles outre atlantiques et l’incapacité de ses congéneres à s’indigner et à anticiper les atrocités à venir, il confronte sa plancha, et se casse le bras…”


#2160

:laughing: