Macron, piège à cons!

#104904

hahahha ce titre

#104905

ben en fait c’est que l’on dit …mais dans ce cas la DEA a un gros budget…mais c’est plus de la lutte de façade…on fait semblant…

comme dans les années 80 avec les contras quand la DEA s’est rendu compte que la CIA aidait au narcotrafic pour financer les contras

#104906

Non pas tout à fait.

#104907

Ben si. Tu le dis toi même.
La dea essaie d’avertir son gouvernement que ça craint. Tout le monde sen branle

#104908

Et donc? Depuis, les recettes de la lutte contre la fraude fiscale a un peu baissé (fin du programme de clémence) et celle de la lutte contre la fraude sociale a un peu augmenté. Je vois pas pourquoi vouloir chercher à opposer les deux politiques. Dans les deux cas, il s’agit d’éviter de payer avec nos impôts ce que d’autres devraient payer ou n’auraient pas dû recevoir. En matière de priorité, j’ai pas de chiffre pour affirmer que l’effort de l’administration est moindre dans un cas que dans l’autre.

le rapport annexé au projet de loi de finances pour 2017 (rapport n° 140-2016-2017 concernant la gestion des finances publiques et des ressources humaines) fait au nom de la commission des finances ne dénombrait plus que 10 252 emplois en équivalent temps plein affectés aux activités de contrôle fiscal. Soit une baisse de 3 114 emplois en équivalents temps plein entre 2010 et 2016. (source syndicat solidaire)

Donc même s’il y a une baisse au sein de Bercy (à mettre en rapport avec la création de la police spécialisée aussi), il reste dix fois plus de contrôleur pour la fraude fiscale que pour la fraude sociale.

#104909

image

d’apres cette étude, il en faudrait 20 fois plus du coup, si on parle en proportion de fraude…donc il y a theoriquement 2 fois moins d’agent par € perdu

#104910

Merci pour ces infos qui viennent donc exactement contredire ta position.

Car pendant que le nombre de fonctionnaires diminue, la fraude fiscale, elle, augmente bien plus vite.

Mais bon, il faudrait plus de fonctionnaires, et plus d’emmerdement des riches, soit l’exact opposé de ce que défend notre gouvernement.

#104911

+1 je comprend pas comment on peut nier la stratégie du gvt (de ceux d avant aussi d’ailleurs) en tortillant du cul sur des chiffres…qui montrent que tout est fait pour éviter toute veritable avancée…la police fiscale on va bien se marrer…comme l’autorité des marchés financiers qui fait trembler le monde de la finance…les mecs font tellement pitié, que la finance a la décence de pas trop se foutre de leurs gueules

bref encore des effets d’annonce…pareil pour le climat…macron parle , gesticule…propose des debats tous les vendredis dans les ecoles mais LOL putain le mec est sans limite dans le foutage de gueule…et derriere…on se rend compte que la france fait partie des mauvais éleves post cop21…

on est tellement habitué à l’hypocrisie, au mensonge aux annonces vide de sens que l’on trouve ça presque normal d’etre pris pour des cons

#104912

Oui et si on veut se la jouer “moi je regarde les chiffres” comme la bande a Kimotor. Ben on peut aussi lire l’article posté par Kimo lui même qui parle non pas de 1100 fonctionnaires dédiés à la fraude sociale, mais bien de 13000.
Donc bon après :grin:

#104913

13 000 salariés de l’URSAFdont 1600 inspecteurs et contrôleurs du recouvrement

Auxquels il faudrait ajouter ceux de la caf, de la sécu et du RSA… On doit pas aller très loin quand même, mais c’est vrai que ça dépasse le chiffre de 1 100 que j’avais vu dans un autre article (comme quoi les sources sont pas faciles à compiler sur cette question).

J’ai rien compris à l’argument de Pez… Vous affirmer que la fraude sociale ça coûte plus cher de la poursuivre que ça ne rapporte… Je vois pas comment on peut étayer cette affirmation?..

Vous affirmez que l’Etat a volontairement une politique de négligence en matière de fraude fiscale… il emploie plus du double d’inspecteurs dans ce domaine, et récupère environ 15 fois plus d’argent.

On peut jouer aux math et faire un ratio coût total estimé / recettes récupérées, et le résultat ne sera peut-être pas en faveur de la lutte contre la fraude fiscale ? (je vous laisse calculer, mais il semble qu’on soit dans les 15 à 18 % pour le fiscal et autour de 5% pour le social si on retient le chiffre de 20 milliards de fraude estimés). Par ailleurs, il s’agit d’enquêtes sûrement plus compliquées à mener quand il faut remonter un trust à l’étranger que de constater sur un chantier qu’il y a des travailleurs au black…
Bref, on peut considérer que les contrôles sont insuffisants, mais dire que le gouvernement met tous les efforts sur la fraude sociale (qui relève d’ailleurs en partie des départements et pas de l’exécutif contrairement au fisc) ça me paraît pas fondé et de l’ordre du mythe.

#104914

Putain les anglais…ahah

#104915

Je ne vois pas comment ils vont s’en sortir sans faire voter à nouveau le peuple, avec les trois options.

#104916

Les grosses merde comme johnson qui jouent les cadors mais se chient dessus de sortir…il laisse may dans la merde…haha ces putes

#104917

au niveau des chiffres peut etre, et encore si “les sources sont pas faciles à compiler sur cette question” je ne vois pas trop l interet d’ergoter sur ces chiffres .
Par contre sur ce qui est annoncé, sur ce qui est mis en avant on parle plus des problèmes engendrés par le fraudeur sociale que par le fraudeur fiscal .
Ce qui pousse a percevoir le chomeur ou le perceveur d allocation comme un profiteur ….

#104918

Sauf que la fraude sociale c’est pas pour l’essentiel de la fraude aux prestations (apl, assurance maladie.etc.) mais le non paiement des cotisations sociales. Par exemple un point essentiel du rapport de la cour des comptes c’est le problème des travailleurs détachés. Lutter contre les abus et la fraude dans ce cas c’est protéger le travailleur français.

#104919

Attend personne ne remet en cause la fraude sociale, personne ne traite les fraudeurs sociaux de robin des bois hein…on te parle des moyens réellement mis en œuvre contre la fraude fiscale et affiliée…

#104920

image

#104921

et après tu as les connards aux yeux plissés qui se plaignent de la défiance des gueux envers leurs politiques

“ce sont des populistes”

#104922

C’est pas moi qui le dit mais les salariés des finances publiques eux mêmes (sur Médiapart) :

«Il y a des milliards d’euros de fraude fiscale, mais on n’a pas les moyens de les récupérer»

13 mars 2019 Par Emmanuel Riondé

Les personnels des finances publiques sont appelés à une journée de grève et de manifestations jeudi 14 mars. L’intersyndicale dénonce les suppressions d’emplois et le démantèlement des missions. À la pointe de la mobilisation, la Haute-Garonne espère que le mouvement va s’étendre.

#104923

Tu abondes dans le sens de none… Il y a encore moins de raison de taper sur les chomeur/sans emploi/travailleur pauvre !

Mais médiatiquement ca rapporte plus de dire qu’on va faire travailler ces salops de pauvres qui profitent de NOS cotisations !

Et lutter contre la fraude social ce fait bien souvent en mettant en doute la volonté des gens de travailler, voir les considérer comme des fraudeurs lorsqu’il demande une prestation social !
Ce n’est pas vraiment ce que j’appelle protéger le travailleur Francais…