[TOPIC Escalade]

Je ne t’accuse pas forcément, c’est plus les ouvreurs qui se branlent en rajoutant artificiellement un niveau de difficulté pour l’égo.

Je grimpe 2x par semaine … :mrgreen:

Quand je dis 6a, ça veut dire que je ne me lance pas dans une grande voie que je ne connais pas avec des longueurs qui dépassent le 6a/b si c’est moi le plus expérimenté et que je dois me les taper en tête et à vue et qu’il faut respecter un minimum un horaire pour pas sortir de nuit

Et si c’est sur des coinceurs, ça sera 5a/b en tête à vue …

Bref annoncer un niveau en escalade hors contexte, ça veut rarement dire grand chose.

Ah c’est clair que c’est pas en grande voie que tu performes. Mieux vaut rester dans sa zone de confort.
C’est pour ça que j’aime le bloc, ça reste quand même moins exposé et tu peux travailler les pas les plus techniques plusieurs fois, y revenir encore et encore.

C’est vrai que le bloc est bien sympa pour progresser techniquement et physiquement !

Le bloc c’est pour les tarlouzes qui ont le vertige. :dent:

:laughing:
A l’origine c’était un moyen pour les alpinistes de garder la forme avant la saison.
Puis c’est devenu une discipline à part entière petit à petit.
Après le must pour moi reste le psychobloc parce que t’as les mêmes pas très techniques du bloc avec en plus le “gaz” de la falaise. Surtout que tu n’es pas encordé et même si c’est de l’eau en bas, ça fait rarement du bien.
[video]http://www.youtube.com/watch?v=c5ZLctA-pcY[/video]

Ah le gaz…
Ca me rappelle ma jeunesse
Avec mon petit niveau de 6a en vue en tête
Parti de la Bretagne, direction les gorges du Verdon
Le gaz, je ne savais pas ce que c’était
Entre les rochers de Plougastel et la pointe de Penhi,r pas moyen ne serait ce que d’appréhender ce que c’est
Arrivé là bas, au premier rappel pour descendre la voie jusqu’au jardin, j’ai compris… :smiley:

:laughing: :laughing:

Il calme hein celui là ? :mrgreen:

C’est d’ailleurs ce jour là que j’ai découvert qu’en fait, j’avais le vertige

Oh, y’a pas besoin d’aller bien haut pour se mettre taquet sur le réta de sortie …

J’avais tellement peur qu’avec mon collègue on tirait à la courte paille pour savoir qui descendrait le premier !
Un jour on s’est perdu sur la gauche à descendre sur des relais chainés puis des sangles toutes bouffées accrochées à des arbustes…
Retour à pied en chaussons d’escalade par le canyon
Obligés d’attendre un groupe pour passer dans le tunnel

On s’est fait doublé par des cordées, on est sorti à la nuit sur les genoux à l’arrachée avant la pluie… mais on n’a connu des moments de grâce, la concentration intense

Je me souviens encore de “Afin que nul ne meure”
Tu vois plus ton pote qui a dépassé la vire
Tu gueules “sec ?”
Rien en réponse
Merde, il est bloqué ?
Puis tu sens la corde qui tire tout doucement
Alors tu décides de lui laisser un peu de mou
Et tu te dis" putain là , il doit en chier"

C’est méchamment aérien là bas :diable:

Putain le Verdon. :malade2:
Et si on s’organisait une sortie là-bas?!

ça fait loin pour toi 8O

Faut remettre en perspective: J-bay à 7h de bagnole c’est loin?
8)

ça joue pour moi

Explo est demandé pour organiser la sortie.

ouais, il se chargera de checker le matos aussi. Safety first. :smiley:

Pensez à vous munir d’une corde suffisamment longue :wink:
En paroi, la longueur entre deux relais est supérieure à ce que l’on trouve sur les rochers près de la mer :slight_smile:
Et une bonne douzaine de dégaines !

Bonne grimpe !
Veinards…