[TOPIC SCIENCE] News scientifiques en vrac


#1

Je propose d’échanger ici sur les sujets scientifiques, de la masse d’un photon en passant par les trous de vers, jusqu’au applications les plus folles comme celle que j’ai entendu aujourd’hui à la radio :

Voici l’article du Point sur le même sujet 8O 8O 8O

"
Rendre les objets invisibles: un vieux rêve désormais envisageable

Le vieux rêve de l’invisibilité se rapproche de la réalité avec la réalisation, pour la première fois, de matériaux en trois dimensions capables de courber la lumière visible, permettant de faire “disparaître” des objets, rapportent les revues scientifiques Nature et Science.

Les chercheurs, qui ont mené leurs expériences sur des nano objets (1 nm = 1 millionième de millimètre), estiment que rien n’empêche d’appliquer le même principe pour rendre invisibles une personne, un char d’assaut, ou même un pétrolier.

[…]

Les nouveaux matériaux - ou “métamatériaux” - mis au point sont capables de produire ce qui est appelé un “indice de réfraction négatif”, indispensable pour rendre les objets invisibles. Avec cet indice négatif, la lumière est déviée dans une direction contraire à la normale.

Les métamatériaux doivent courber la lumière autour de l’objet, de façon à le contourner et à se reformer derrière à l’identique, comme le fil de l’eau d’un torrent se reforme après avoir rencontré un rocher. L’observateur ne voit plus de perturbation de la lumière et l’objet disparait alors à ses yeux.

[…]

Les militaires américains, qui participent au financement de ces recherches, sont également particulièrement intéressés par ces matériaux pour mettre au point une nouvelle génération d’armes furtives. :frowning: (on pouvait s’en douter malheureusement)

[…]

Les chercheurs soulignent toutefois que le manteau de Harry Potter le rendant invisible n’est pas pour demain : les nouveaux matériaux sont en effet en métal et très fragiles, et les produire industriellement serait un défi difficilement réalisable à l’heure actuelle."

L’article complet : lepoint.fr/actualites-scienc … 9/0/266173

Si y’a bien un truc que je pensais impossible c’était l’invisibilité à la lumière “visible”. Putain c’est dingue ça, on va avoir des métaux rendant invisibles des bombes et autres appareils de guerre mais on se traine toujours sur les routes avec nos moteurs à explosion bloquer au sol à cause de la gravité…

Une découverte vraiment UFFLE 8O


#2

pétard, mon grand père, qui est un génie autoditacte avec réussi à fabriquer un cube invisible 8O
mais il l’a perdu, et le cherche toujours… :confused:
je me lance donc, par esprit de filiation dans la fabrication d’un détecteur d’objet invisible 8)


#3

Un canon à farine devrait faire l’affaire :laughing:


#4

ou pour le coté recyclage un canon d’ huile moteur usagés

avec sa non seulement il sera bien vu mais en plus il sentira fort


#5

ça reste utopique mais dans le genre bien hallucinant… :wink:

techno-science.net/?onglet=news&news=5664

Cela peut paraitre étrange, mais en manipulant des dimensions supplémentaires de notre espace avec des quantités énormes d’énergie, deux physiciens de la Baylor University ont décrit comment on pourrait créer un moteur permettant de voyager plus vite que la lumière, ou moteur de “distorsion”, qui plierait mais ne violerait pas les lois de la physique.

“Nous pensons que nous pouvons créer un moteur de distorsion, basé sur la relativité générale et la théorie des cordes,” déclare Gerald Cleaver, co-auteur du papier qui est apparu sur ArXiv.org en prépublication.

Il suffirait de comprimer l’espace temps devant le vaisseau et de l’étendre derrière lui
pour créer une “bulle de distorsion” pouvant se déplacer plus vite que la lumière.

Le moteur à distorsion est basé sur une conception datant de 1994 proposée initialement par Michael Alcubierre. Le “moteur Alcubierre” implique de comprimer le tissu de l’espace-temps devant un vaisseau et de l’étirer à l’arrière, créant une bulle dans laquelle reposerait ce dernier. L’astuce est que le vaisseau ne se déplacerait pas réellement: c’est l’espace qui se déplacerait autour du vaisseau spatial resté stationnaire.

Cela signifie que le vaisseau arriverait à sa destination plus rapidement qu’un faisceau de lumière parcourant la même distance, mais sans violer la relativité d’Einstein. La relativité indique en effet qu’il faudrait fournir une quantité infinie d’énergie pour accélérer un objet tel que le vaisseau à la vitesse de la lumière, mais ici le vaisseau ne se déplace pas vraiment.

Le tissu de l’espace s’est étendu plus rapidement que la vitesse de la lumière par le passé, indique Cleaver, juste après le Big Bang: “nous recréerions la période inflationniste de l’univers derrière le vaisseau”.

Tandis que la théorie repose sur des éléments théoriques solides, la prochaine question est de savoir comment comprimer l’espace devant le vaisseau et l’étendre derrière lui ? Cleaver et Richard Obousy, co-auteur de l’étude, proposent de manipuler la 11ème dimension, prédite par la “théorie M”, engendrée de la théorie des cordes, afin de créer la bulle permettant au vaisseau de surfer dans l’espace-temps.

Si la 11ème dimension pouvait être comprimée devant le vaisseau, elle créerait une bulle d’énergie noire, la même énergie qui engendre l’expansion de l’univers. Son étirement derrière lui ferait par la suite décroitre cette énergie.

La manière d’étirer et comprimer la 11ème dimension reste encore un mystère. “Ces calculs impliques une technologie supérieure à celle que nous possédons actuellement,” indique Cleaver.

Les scientifiques peuvent cependant estimer la quantité d’énergie nécessaire, si la technologie était disponible, pour manipuler cette dimension: environ 10^45 joules. “Cela correspond à la quantité d’énergie possible d’obtenir en convertissant la masse entière de Jupiter en énergie pure par l’intermédiaire de la formule E = mc^2”, une énergie bien au-delà de ce que l’humanité peut actuellement envisager produire.

Tandis que les défis pour créer un moteur à distorsion sont tout à fait énormes, le concept est intéressant, selon le physicien théorique Lawrence Ford de la Tufts University. “Si il existe des dimensions supplémentaires, et que nous pouvons les manipuler, cela ouvre toutes sortes de possibilités passionnantes,” indique-t-il. “Je n’entend pas la création immédiate d’un moteur à distorsion, cela pourrait aboutir à d’autres possibilités intéressantes dans la recherche scientifique fondamentale”.

Cleaver admet que la création d’un moteur à distorsion est encore utopiste. Le “moteur à distorsion n’est pas envisageable actuellement, et n’aura probablement pas lieu dans les millénaires à venir,” prévient-il.


#6

çà me fait penser à des gars qui avait pu téléporter un photon…


#7

Tenez ! Voilà à manger ! :laughing:
http://www.jp-petit.org/science_fiction/le_seminaire1.html


#8

oui en effet là c’est très très utopique, c’est de la SF même. Ca se base sur des concepts qui ne sont encore qu’a l’état d’hypothèse (énergie noire).


#9

c’était des français je crois ?


#10

En ce moment je lis “l’équation bogdanov”, ca parle de l’univers, avant le temps de Planck, c’est cool! C’est juste relou que l’auteur passe la moitié du bouquin à réexpliquer la relativité, la mécanique quantique, le problème de l’unification des forces et la théorie des cordes.


#11

par contre il parait que c’est un ramassi de conneries suivant un specialiste: vu dans sciene et vie


#12

Effectivement mais je trouve ça passionnant, cette capacité à expliquer par des modèles théoriques les concepts les plus fous de la SF…

Sinon sur la matière noire, ce n’est plus une hypothèse, plutot un concept pour expliquer les résultats d’observations faites sans en connaitre la nature précise, non ? (www2.cnrs.fr/presse/communique/1288.htm)


#13

j’ai entendu la même chose oui. Les frères Bogdanov sont pas vraiment bien vus :laughing:


#14

bah je n’y connais pas grand chose sur matière et énergies noires mais des quelques témoignages que j’ai entendu ou lu par ci par là , ça me semblait être encore hypothétique : on détecte en fait des mouvements (de lumière ou autres) qui supposent qu’il y a une masse qque part qui a une influence. Or cette masse on ne la voit pas directement (qque soit la longueur d’onde utilisée). Mais le scientifiques pensent qu’il y a qque chose qui crée cette masse (et donc cette énergie).

Aucune connaissance sur ce qu’est concrètement cette matière noire… Le terme “matière” du coup est peut être faux par exemple. Ce n’est peut être pas un objet en soit…


#15

C’est la base du Capitaine Curtis Flam, fabriquée (par lui-même un 15 août où il s’emmerdait) en matière invisible… Putain, entre le générique de ses aventures et l’article sur la matière invisible, pas besoin d’être un génie pour comprendre.


#16

En parlant de Flam, j’ai découvert l’existence de Flesh Gordon l’autre jour. Projection dans bientôt! :stuck_out_tongue:
[video]http://www.youtube.com/watch?v=FilYgi_LZ_c[/video]


#17

magnifique!!!

gizmodo.fr/2008/08/14/pour-s … uffle.html


#18

Tiens il y avait un super article sur a propos de ce fameux accelerateur de particule en Suisse (qui a ouvert recemment). Ils pensent y recreer le premier “trou noir” (et plein d’autres trucs interessants que je me rappelle plus … lecture un peu intense surtout quand ils sont passes a la 5 a 10 eme dimension, le cerveau chauffait trop :unamused: ).
Non seulement, cet accellerateur devrait ( en allusion en Donald Rumsfeld) permettre de mettre a jour les “known unknowns” mais , surtout les “unknown unknowns” :malade2:

Et surtout , finalement recompenser du Nobel , ce monsieur


#19

et y a un hawaien qui demande l’annulation de l’accelerateur, car cela pourrait créer un trou noir qui avalerait…la terre entiere


#20

pour rester avec le sujet
How to disappear

Flo?!?! LTO?
http://www.stumbleupon.com/